Ce programme non-subventionné est renouvelé tous les ans selon les dons reçus et le succès des levées de fonds. Ce service, tout comme les autres, est indispensable et nous avons des parents qui réservent jusqu’à 3 ans à l’avance la place de leur enfant. En effet, suivant la scolarisation à l’époque, les jeunes de 21 ans et + étaient pris en charge par différentes institutions gouvernementales ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Le parent se retrouve dans une grande majorité des cas livré à lui-même avec son jeune de 21 ans.

Le service offert par 4 poches permet à ces jeunes/adultes de prendre part à un programme d’apprentissage des habiletés de base adapté à leurs besoins et réalités dans un cadre sécuritaire. Ils participent également à des sorties éducatives dans la communauté. Ces services favorisent et facilitent l’intégration et la participation sociale pour chacun au sein de leur famille et de la communauté en respectant leurs limitations fonctionnelles.

Les participants au programme ne peuvent absolument pas demeurer seuls à la maison. L’horaire est du lundi au vendredi de 8h00 à 16h00. Les participants ont la possibilité de fréquenter le programme à temps partiel ou à temps complet selon les besoins de la famille.

Ce service implique l’embauche de 8 éducateurs journaliers, 24 autres sont en rotation à temps partiel. Le coût d’opération pour le programme se chiffre dans les 180 000 $ annuellement pour ce service. Le territoire desservi est, tout comme pour nos services de répit, la grande Montérégie.

Le ratio est généralement d’un intervenant pour deux clients et 2 coordonnatrices de programme ont été embauchées pour veiller à la planification d’activités qui répondent aux besoins des clients, mais qui leur permettent également de maintenir leurs acquis, d’en développer de nouveaux et d’empêcher l’isolement social de ces adultes. Le CRDI-ME a participé à deux occasions à la mise sur pied du programme d’activités offert aux participants. Ils ont guidé la responsable du projet et lui ont conseillé certaines tâches.

Nous demandons également la collaboration des partenaires afin de mettre sur pied des plans d’apprentissage pour chacun des jeunes.